Comment bien adopter sa tortue?

Comment bien adopter sa tortue?

 

Pour bien adopter une tortue il faut suivre certaines petites indications importantes afin de ne pas se faire piéger facilement. Pour cela il faut regardere dans un premier temps le maintient de l'espèce mais aussi la législation associée à l'espèce.

 

1 - La Tortue 

 

Ciblé l'espèce de tortue que l'on aimerait acquérir ne se fait pas rapidement, il faut tout d'abord cibler l'espèce par rapport aux conditions que l'on peut lui offrir car c'est à nous de nous adapter à l'animal et non l'inverse. Suivant l'espèce que l'on souhaite on doit aussi regarder si on peut subvenir à ses besoins que ce soit en terme d'installation, de nourriture mais aussi de soins vétérinaires qui peuvent devenir très couteux suivant l'intervention que la tortue devra subire.

 

2 - Les Installations

Une tortue peut avoir besoin de petite installation comme d'installation conséquente suivant l'espèce, donc il faudra lui offrir de l'espace. Il faudra aussi ne pas hésiter à mettre le prix dans ces installations afin d'offrir du haut de gamme à votre tortue que ce soit en terme de matériaux pour l'enclos ou le bassin mais aussi en terme de lampe UV mais aussi de décoration. 

 

3 - L'Alimentation 

L'alimentation d'une tortue peut varier d'une espèce à une autre. Certaines tortues sont herbivore, carnivore, insectivore, omnivore... Certains produits proposés dans les animaleries ne sont pas forcément adaptés et ce n'est pas parce qu'une tortue est sur l'emballage que c'est forcément adapté. Pour une bonne alimentation une tortue a besoin de produits frais afin de profiter des vitamines, protéines et autres biens fait des aliments. Certaines tortues herbivores qui n'hibernent pas ont besoin de végétaux même en hiver et il est difficile de s'en procurer et ça il faut aussi y penser.

 

4 - La Législation

La Législation peut être parfois complexe mais elle est aussi utile pour éviter certaines erreurs. Dans l'ensemble la législation est sur 3 niveaux : mondiale, européenne et française. La législation mondiale et européenne se rejoignent et évoquent principalement le commerce des espèces en voie de disparition. La législation française quand à elle reprend ces principes mais durcie le ton au niveau des espèces invasives et dangereuses. La législation française demande également des autorisations spécifiques selon les espèces comme l'Autorisation d'Elevage d'Agrament (Testudo ssp. , Astrochelys radiata) ou encore le Certificat de Capacité et Autorisation d'Ouverture d'Etablissement (Pour les Trachemys ssp. , Machrochelys teminckii, etc...) mais bien sûr il existe des espèces en vente libre en France que l'on peut acquérir facilement. Cependant différents quotas ont été mis en place suivant la taille des espèces. Les tortues doivent également être cédées avec des papiers comme le Certificat de Cession qui est obligatoire pour toutes les espèces mais aussi un CIC, Attestation de marquage, puce éléctronique suivant certains espèces.

 

5 - Bilan

Il faut donc bien réfléchir et ne pas se précipité pour adopté sa tortue et bien tout vérifié afin de ne faire aucune erreur car cela peu couté cher même si la tortue n'a qu'un faible prix, de mauvaise installations et une mauvaise alimentation peu la rendre malade et une vie sera toujours plus élevé que n'importe quel prix. De plus la législation aussi peu couté cher car en cas de contrôle une amende avec de la prison avec sursis ainsi qu'une saisie de l'animal peu être effectué... Alors avant d'adopté prenez votre temps.

V1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !